Quelles sont les valeurs de la religion catholique ?

Quelles sont les valeurs de la religion catholique ?

de lecture - mots

 Vous vous intéressez à la religion chrétienne catholique ? Vous êtes croyant et vous souhaitez connaitre les principaux préceptes de Jésus et son Église ? Vous avez trouvé vos réponses !

Nos valeurs sont magnifiques et elles méritent d'être connu du plus grand nombre afin qu'ils puissent être sauvés.

Ces principes sont au chiffre de quatre. Il s'agit d'abord de la primauté de Dieu, puis de la sainteté de la vie, ensuite le principe de fidélité dans les relations et enfin la valeur du bien commun.

Pour cet article, nous avons recherché dans diverses sources catholiques. Nous sommes devenus expert et nous souhaitons que vous le soyez aussi !

Dans cet article, vous pourrez découvrir :

  • Le principe de "Dieu, premier servi"
  • La sacralisation de la vie
  • La valeur de la fidélité dans toutes les relations
  • Le précepte du bien commun

Avec tout cela, vous connaitrez les principaux piliers moraux de la religion catholique.

Alors n'attendons plus et entrons directement dans le vif du sujet !

Le principe de la primauté de Dieu et l'amour du prochain

Tous les êtres humains sont appelés à l'amour de Dieu et à l'amour du prochain. Pour les chrétiens, cela s'exprime dans les paroles de Jésus : "Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée, (et deuxièmement), tu dois aimer ton prochain comme toi-même". (Matthieu 22:37-38).

Notre amour de Dieu s'exprime par la prière et le culte : "L'homme a une noble tâche : celle de la prière et de l'amour… La prière n'est rien d'autre que l'union avec Dieu." Ces directives de Jésus constituent la base de l'identification d'un ensemble de valeurs catholiques fondamentales, reconnaissant qu'à tout moment, notre valeur primordiale est l'amour de Dieu.

Dieu, premier servi

Le principe de la sainteté de la vie

La vie humaine est sacrée parce que, dès son commencement, elle implique l'action créatrice de Dieu et qu'elle demeure pour toujours dans une relation spéciale avec le Créateur, qui est son unique fin. Dieu seul est le Seigneur de la vie, de son commencement jusqu'à sa fin ; personne ne peut en aucun cas s'arroger le droit de détruire directement un être humain innocent.

Vie et dignité de la personne humaine

Toute vie humaine, depuis le moment de la conception jusqu'à la mort, est sacrée parce que la personne humaine a été voulue pour elle-même à l'image et à la ressemblance de Dieu.

La croyance au caractère sacré de la vie humaine et à la dignité inhérente de la personne humaine est le fondement de tous les principes de l'enseignement social de l'Église.

Les catholiques croient que chaque personne est précieuse, que les personnes sont plus importantes que les choses, et que la mesure de chaque institution est de savoir si elle menace ou améliore la vie et la dignité de la personne humaine.

Principe du respect de la vie

Droits et responsabilités

La tradition catholique enseigne que la dignité humaine ne peut être protégée et qu'une communauté saine ne peut être atteinte que si les droits humains sont protégés et les responsabilités assumées.

Toute personne a un droit fondamental à la vie et un droit à ce qui est nécessaire à la décence humaine. À ces droits correspondent des devoirs et des responsabilités - les uns envers les autres, envers nos familles et envers la société dans son ensemble.

L'intendance de la création de Dieu

La tradition catholique enseigne que nous montrons notre respect pour le Créateur par notre intendance de la Création. Tous les hommes ont été chargés par Dieu de cette gestion, qui doit être exercée de manière à respecter le plan de Dieu pour la Création. Nous sommes appelés à protéger les personnes et la planète, en vivant notre foi en relation avec l'ensemble de la Création de Dieu.

Une compréhension correcte de la relation entre l'homme et l'environnement ne se terminera pas en absolutisant la nature ou en la considérant comme plus importante que la personne humaine. Il est contradictoire d'insister pour que les générations futures respectent l'environnement naturel alors que nos systèmes éducatifs et nos lois ne les aident pas à se respecter elles-mêmes.

Le principe de fidélité dans les relations

Appel à la famille, à la communauté et à la participation

Le Christ est entré dans ce monde pour rendre témoignage à la vérité, pour secourir et non pour juger, pour servir et non pour être servi.

Il faut agir pour sa famille, sa communauté, sans rien attendre en retour. Comme le Christ nous l'a appris.

Prendre soin d'un groupe, d'une communauté

Sacralisation de soi

La chasteté s'exprime notamment dans l'amitié avec le prochain. Qu'elle se développe entre personnes de même sexe ou de sexe opposé, l'amitié représente un grand bien pour tous. À travers une compréhension de la chasteté, l'Église catholique fournit un moyen par lequel de véritables amitiés peuvent être cultivées.

Une compréhension profonde de l'enseignement de l'Église concernant la chasteté et son impact sur le plein développement de la personne humaine fournit un moyen par lequel des relations sexuelles appropriées peuvent être formées. Uniquement si elles sont respectueuses de la dignité de chaque personne, de la famille et de la société.

Sacralité du mariage

La famille traverse une crise culturelle profonde, la valeur du mariage étant menacée de devenir une forme de simple satisfaction émotionnelle qui peut être construite de n'importe quelle manière ou modifiée à volonté.

La tradition catholique enseigne que le mariage est le fondement de la famille dans lequel les enfants apprennent les valeurs et les vertus qui les aideront à être pleinement capables de participer à la société.

Le caractère sacré de la famille

La tradition catholique proclame que la personne humaine est non seulement sacrée, mais aussi sociale. La façon dont nous organisons notre société - en économie et en politique, en droit et en politique - affecte directement la dignité humaine et la capacité des individus à grandir en communauté.

Pour la formation adéquate d'une société juste, chaque personne doit avoir une relation personnelle fidèle avec le Christ. Cette relation contribuera à former le précepte de toutes les autres relations humaines, en particulier les relations au sein de la famille.

Agir pour sa famille, ses proches

La famille est la cellule originelle de la vie sociale qui doit être soutenue et renforcée, et non affaiblie. Particulièrement, l'idéal catholique de fidélité dans les relations doit être préservé et activement promu.

Les catholiques croient que toutes les personnes humaines ont le droit et le devoir de participer à la société, en travaillant ensemble pour le bien commun et le bien-être de tous, en particulier des pauvres et des vulnérables.

Le principe du bien commun

Solidarité et fraternité

L'enseignement social catholique proclame que nous sommes les gardiens de nos frères et sœurs, quels qu'ils soient et où qu'ils se trouvent. Par la solidarité et la fraternité, les catholiques travaillent consciemment à la distribution équitable des biens et des ressources pour les personnes humaines afin que leur dignité humaine puisse être maintenue.

La compréhension de la solidarité et de la fraternité ne se limite pas aux biens matériels, mais s'étend également à l'accès aux biens spirituels de la foi. Pratiquer explicitement la vertu de solidarité et de fraternité signifie apprendre que "aimer son prochain" a des dimensions locales, nationales et internationales dans un monde de plus en plus interdépendant et interconnecté.

Toujours agir en faveur des pauvres

L'enseignement catholique proclame qu'un test moral fondamental est de savoir comment se portent nos membres les plus vulnérables. Dans une société marquée par des divisions croissantes entre les riches et les pauvres, la tradition catholique nous enseigne à accorder la priorité aux besoins des pauvres et des personnes vulnérables.

L'amour de l'Église pour les pauvres fait partie de sa tradition constante. Cet amour s'inspire de l'Évangile des Béatitudes, de la pauvreté de Jésus et de ses préoccupations pour les pauvres.

Prendre soin de son prochain et spécialement des pauvres

La dignité du travail et les droits des travailleurs

La tradition catholique enseigne que l'économie doit être au service des personnes, et non l'inverse. Le travail est davantage qu'un moyen de gagner sa vie ; c'est une forme de participation continue à la création de Dieu.

Si la dignité du travail doit être protégée, alors les droits primordiaux des travailleurs doivent être respectés - le droit à un travail productif, à un salaire décent et équitable, à s'organiser et à adhérer à des syndicats, à la propriété privée et à l'initiative économique.

Portez haut vos valeurs chrétiennes dès maintenant !

 Félicitations ! Vous êtes à présent prêt à porter ces valeurs. Pour tout savoir sur la doctrine catholique, nous vous invitons fortement à suivre la catéchèse et de lire les Évangiles si ce n'est pas déjà fait.

Nous espérons réellement que cet article vous a plus. Si c'est le cas, nous vous invitons à visiter notre boutique de bijoux en ligne !

En cliquant sur l'image ci-dessous, vous pourrez découvrir une collection de colliers chrétiens pour porter haut vos valeurs !

Collection de Bijoux Chrétiens

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.