Qui a créé les chants grégoriens ?

Qui a inventé le chant grégorien ?

de lecture - mots

Vous aussi vous souhaitez en savoir davantage sur ces magnifiques mélodies que sont les chants grégoriens ? Vous avez du goût ! 

L'Histoire a créé un certain mystère autour de ces chants. On raconte qu'ils viendraient directement de Dieu, soufflés par le Saint-Esprit à Saint Grégoire Ier.

En tant que partie intégrante de notre tradition et patrimoine chrétien, il est toujours préférable de connaitre ce dont il s'agit. 

La légende populaire attribue au pape Grégoire le Grand l'invention du chant grégorien. Cependant, certains spécialistes pensent qu'il est né quelques années plus tôt, d'une synthèse carolingienne, des chants romains et gallicans.

Pour que vous puissiez en savoir plus, nous avons effectué un gros travail de recherche et de documentation. Nous avons décidé de vous donner un travail complet et concis afin de vous apporter une réponse simple et concrète. 

Nous allons découvrir dans cet article :

  • Que sont les chants grégoriens ? 
  • Quand seraient-ils nés ? 
  • Le Pape Grégoire Ier les a-t-il vraiment créés ?

Ces magnifiques vocalises envoutantes n'auront plus de secret pour vous et vous pourrez agréablement en discuter avec vos amis.

Alors, n'attendons plus un seul instant et entrons dans le vif du sujet !

Qu'est-ce que le chant grégorien ?

Le chant grégorien est la musique propre à l'église, née dans la liturgie de l'église.

Ses textes sont presque entièrement scripturaires et proviennent pour la plupart des Psaumes.

Pendant des siècles, il a été chanté comme une mélodie pure, à l'unisson et sans accompagnement, et c'est encore la meilleure façon de le chanter.

Il a été composé dans l'ensemble en latin ; et comme ses mélodies sont si étroitement liées aux accents et au sens des mots latins, il est préférable de le chanter dans cette langue. Le chant est en rythme libre, sans mesure ni signature temporelle.

Étant donné que la liturgie était chantée quasiment complètement en chant grégorien au Moyen Âge (la polyphonie étant réservée aux occasions spéciales), tous les types de textes liturgiques ont été chantés : lectures, prières, dialogues, propres de la Messe, ordonnances de la Messe, hymnes d'office, psaumes et antiennes d'office, répons et versicules.

De nombreux autres types et styles de musique sont similaires au chant grégorien ou s'en inspirent, mais il faut les distinguer du chant grégorien.

Les chants de Taizé, par exemple, sont généralement en latin, comme les antiennes du chant grégorien. Mais le style musical est très différent : celui-ci métrique et avec des harmonies chorales et/ou des accompagnements instrumentaux.

Moine du Monastère de Solesmes

Quand a été créé la musique grégorienne ? 

Le répertoire grégorien a été systématisé pour être utilisé dans le rite romain. Le cœur de la liturgie de la Messe romaine a été compilé sur une brève période à la fin du 7e siècle.

Les spécialistes débattent de la question de savoir si l'essentiel des mélodies provient de Rome, avant le 7e siècle, ou de la Francie, au 8e et au début du 9e siècle.

Les traditionalistes mettent en avant les preuves d'un rôle important du pape Grégoire le Grand entre 590 et 604. Le consensus scientifique affirme au contraire que le chant grégorien s'est développé vers 750 à partir d'une synthèse de chants romains et gallicans commandée par les souverains carolingiens en France.

Lors d'une visite en Gaule en 752-753, le pape Étienne II avait célébré la messe en utilisant le chant romain.

Selon Charlemagne, son père Pépin aurait aboli les rites gallicans locaux au profit de l'usage romain, afin de renforcer les liens avec Rome. En 785-786, à la demande de Charlemagne, le pape Hadrien Ier envoya à la cour carolingienne un sacramentaire papal avec des chants romains.

Ce chant romain a ensuite été modifié, influencé par les styles locaux et le chant gallican, puis adapté au système des huit modes. Ce chant franc-romain carolingien, augmenté de nouveaux chants pour compléter l'année liturgique, fut connu sous le nom de "grégorien".

Livre des mélodies grégoriennes

Grégoire le Grand : un pape à l'oreille musicale ?

Qui était Saint Grégoire Ier ?

Saint Grégoire le Grand, également appelé Saint Grégoire Ier, est né vers 540, à Rome en Italie. Il est mort le 12 mars 604, à Rome.

Nous le fêtons en occident le 3 septembre [anciennement le 12 mars, mais cela est toujours observé en Orient].

Souverain pontife de 590 à 604, Saint Grégoire était un très bon réformateur et un excellent administrateur.

On le reconnait comme le "fondateur" de la papauté médiévale, qui exerçait à la fois un pouvoir séculier et spirituel.

Son épithète "le Grand" reflète son statut d'écrivain aussi bien que de dirigeant. Quatrième et dernier des Pères latins traditionnels de l'Église, Grégoire est le premier représentant d'une spiritualité sacramentelle véritablement médiévale.

Saint Grégoire Ier

 

Lui doit-on cette musique sacrée ? 

Grégoire a fondé la Schola Cantorum, qui signifie en latin "une école de chanteurs". L'école formait les hommes et les garçons au plain-chant, le chant utilisé lors des cérémonies de l'église.

Grégoire était responsable de l'arrangement final du chant qui mettait en musique les sacrements grégoriens. La schola propageait ensuite ce chant dans toute l'église.

Aujourd'hui, le plain-chant est mieux connu sous le nom de chant grégorien. Il est toujours chanté dans les églises et les monastères du monde entier.

Cependant, cette attribution est contestée. D'autres historiens pensent qu'à l'origine, le chant a probablement été nommé ainsi pour honorer le pape contemporain Grégoire II, mais la tradition a ensuite attribué la paternité du chant à son prédécesseur plus célèbre, Grégoire Ier.

Grégoire était représenté en train de dicter un plain-chant inspiré par une colombe représentant le Saint-Esprit, ce qui conférait au chant grégorien le sceau de la sainte autorité.

Le mythe de la paternité de Grégoire est encore aujourd'hui largement accepté comme un fait.

Chantons ensemble ces mélodies grégoriennes !

Comme vous avez aisément pu le constater, ces chants grégoriens sont entourés d'un mystère qu'il semble difficile de percer. Mais bon, cela est le quotidien du chrétien : croire et faire confiance au Seigneur ! 

De toute manière, qu'ils aient été inspirés à Saint Grégoire par le Saint-Esprit ou qu'il s'agisse d'un mélange entre deux styles musicaux, ils resteront magnifiques. 

Grâce à ces différentes perspectives, vous êtes désormais un connaisseur sur la chanson grégorienne. Pensez à nous lorsque vous brillerez par vos explications ! 

Si cet article vous a plus, nous vous invitons à visiter nos collections et nos produits comme ce chapelet de la Croix d'Or qui glorifie le Christ.

 

Collections de Collier en Forme de Croix du Christ

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.