Quels sont les différents styles d'église ?

Quels sont les différents styles d'église ?

de lecture - mots

Si vous cherchez à connaître les styles des architectures de nos magnifiques églises, vous êtes au bon endroit ! 

En tant que lieu du Saint Sacrifice de la messe et figure de proue du christianisme, les églises et leurs architectures sont un immanquable du chrétien. 

Le style des églises a évolué au fil des siècles. Les premiers chrétiens ont créé le style classique. Puis l'Homme du Moyen-Age créa l'architecture romane et gothique. Ensuite les croyants ont construit des églises baroques. Et enfin, nous avons créé les cathédrales modernes.

Pour vous, nous nous sommes interessés de près à l'architecture des églises chrétiennes au travers des siècles et nous allons vous partager tout ce que nous avons appris ! Vous bénéficierez donc d'un guide simple et complet de cet art chrétien.

Dans cet article, nous aborderons :

  • Le classique des premiers chrétiens
  • L'art byzantin 
  • Le style roman
  • L'architecture gothique
  • Le style Renaissance
  • Le style architectural baroque et rococo 
  • Les églises néoclassiques et révolutionnaires
  • L'architecture moderne

N'attendons plus et entrons directement dans ce passionnant sujet !

Le style classique des premiers siècles 

Ce style architectural est également connu sous le nom de gréco-romain en raison de son utilisation dans la Grèce et la Rome antiques. Il a d'abord été utilisé pour les grands temples religieux en pierre de la Grèce antique, puis successivement pour d'autres structures grecques, et plus tard romaines.

Jusqu'à la "légalisation" du christianisme au début du quatrième siècle, avec la conversion de Constantin, les chrétiens ne se réunissaient pas publiquement, mais plutôt dans des "églises de maison".

Lorsque la dévotion est devenue acceptable, des lieux de culte ont été conçus en modifiant des bâtiments existants comme la basilique romaine, qui était utilisée pour les affaires et les tribunaux.

Les principes d'ordre, de symétrie, de géométrie, de proportion et de perspective étaient très importants et utilisés de manière proscrite.

Ces perspectives ont été classées comme des "ordres architecturaux" connus sous les noms de dorique, ionique et corinthien et les exigences de conception étaient strictement respectées.

Le style est également connu pour l'utilisation de rangées de grandes colonnes surmontées d'une base pour soutenir un toit (colonnades) ; et le design des chapiteaux au sommet des colonnes est très reconnaissable et c'est l'une des caractéristiques qui distinguent les trois ordres classiques.

De nombreuses structures ont été construites au fil des siècles en imitant ces traits classiques.

Style classique des premiers chrétiens

L'architecture byzantine du IVe siècle

Après le déplacement du siège du Saint Empire romain germanique de Rome à Byzance, vers 330 après J.-C., de grandes églises aux dômes massifs ont été construites, caractérisant le style architectural byzantin.

Ce style a été particulièrement utilisé sous l'empire de Justinien au VIe siècle, et a persisté au cours des siècles suivants pour finalement se répandre en Grèce et en Russie avec la liturgie byzantine.

Le flux de l'église est orienté vers le bas à partir de la structure dominante du dôme central et des structures auxiliaires, comme si le ciel rencontrait la terre ("architecture suspendue").

Les églises ont souvent un plan en croix byzantino-grec avec une croix centrale et des bras de même longueur. Les grandes structures étaient ornées de marbre, d'incrustations et de mosaïques.

Style byzantin

L'art romanesque des églises du XI-XII siècles

Le style s'est développé dans le contexte historique des guerres et des invasions de l'Âge sombre. Il se caractérise donc par des murs épais avec un minimum d'ouvertures et des arcs semi-circulaires ou arrondis, en particulier dans la première période du style roman.

La caractéristique intrinsèque du style - l'arc arrondi - est parfois appelée "arc romain", ce qui donne son nom au style. Des piliers massifs étaient nécessaires pour soutenir les toits voûtés en berceau.

Le style a changé au cours des trois siècles d'utilisation, au fur et à mesure que les techniques de construction évoluaient, en partie en réponse à la propension des lourds toits de l'édifice à s'effondrer - ce qui a finalement conduit à de nouvelles techniques de construction telles que la voûte en berceau et les arcs-boutants de l'ère gothique.

Les portes s'ouvraient sous des arcs arrondis et étaient souvent surmontées d'un tympan (surface murale décorative semi-circulaire).

Les bâtiments possédaient de grandes absides (partie d'une église en forme de demi-cercle, généralement située à l'extrémité et sous laquelle se trouve l'autel principal) et, en général, une grande tour centrale et parfois des tours adjacentes plus petites - une tour campanile isolée était également parfois utilisée.

Les motifs décoratifs étaient généralement géométriques et répétitifs, plutôt que des courbes comme celles utilisées dans le style baroque.

architecture-romane

Le style architectural gothique du Moyen Âge

Le style gothique est né à la fin du Moyen Âge en France, en particulier aux XIIe et XIIIe siècles, lorsque les progrès de l'ingénierie et des techniques de construction ont permis la construction de bâtiments de plus en plus grands inspirés de l'architecture des Goths d'Allemagne.

Ce style se caractérise par l'utilisation répétée de l'arc brisé (gothique) et de colonnes hautes et minces qui se courbent vers l'intérieur pour former des voûtes d'arêtes au-dessus de la nef.

Toutes ces caractéristiques ont permis de soutenir les toits de structures très hautes tout en laissant passer autant de lumière naturelle que possible - car "Dieu est lumière" (Jean 1:5).

Les vitraux, y compris les rosaces, donnaient des effets spéciaux à l'intérieur et permettaient de communiquer les fêtes de l'église, les saints et autres ; et parfois, un traçage élaboré mettait en valeur la vue extérieure des fenêtres.

Les églises construites dans ce style sont verticales et majestueuses. Les églises gothiques étaient généralement construites par des centaines d'artisans individuels, ce qui conférait à chaque élément et à chaque église un caractère unique qui a été difficile à reproduire au-delà de cette période.

Architecture gothique

Les églises catholiques de la Renaissance

La Renaissance a été l'"âge du réveil" en Italie, en France et en Angleterre. L'architecture qui en résulte représente une renaissance des anciennes formes romaines, notamment la colonne et l'arc en plein cintre, la voûte en berceau et le dôme.

Les architectes et les constructeurs ont été inspirés par les bâtiments soigneusement proportionnés de la Grèce et de la Rome antiques.

La proportion était un facteur important de beauté et les architectes de la Renaissance ont trouvé une harmonie entre les proportions humaines et les bâtiments.

Les principes classiques de proportion, de symétrie et de répétition, ainsi que la couleur de soutien, ont été utilisés pour créer un environnement de sérénité afin de mettre l'observateur à l'aise plutôt que de susciter des émotions (comme dans le gothique).

La construction de la Renaissance était exécutée sous la direction d'un petit nombre d'individus, ce qui permettait un meilleur contrôle du processus par rapport à la période gothique, d'où des conceptions plus uniformes.

Eglise de la Renaissance en Italie

Le Baroque du XVII et XVIIIe   

Le baroque est un style d'architecture très décoré qui s'est développé à partir de la Contre-Réforme, alors que l'Église catholique utilisait de nombreuses méthodes pour attirer de nouveau les fidèles à l'église, notamment par le biais de l'art et de l'architecture.

Le style baroque considérait les éléments structurels comme des plates-formes pour la décoration et pour encourager un sentiment de mouvement constant à travers un ensemble unifié et fusionné où aucune partie individuelle n'est complètement indépendante.

L'architecture baroque utilise des courbes au lieu des lignes droites de l'architecture classique, ce qui est facilement visible dans les courbes en S sur les façades de nombreuses églises baroques, ainsi qu'à l'intérieur.

Le style baroque fait usage d'ornements et d'éléments qui cherchent à établir un sens dramatique - notamment en contrastant la clarté et l'obscurité, et en utilisant un éventail de traitements de surface riches, d'éléments tordus et de statues dorées.

Les architectes ont utilisé des couleurs vives et des plafonds illusoires, peints de manière vive, qui étaient destinés à se confondre avec le ciel au-dessus.

Architecture baroque

Le style Rococo des Temps Modernes

Le rococo est appelé "baroque tardif" ou "baroque léger". Il est similaire au baroque original, mais plus subtil, avec des éléments décoratifs proéminents tels que des courbes, des volutes et des coquillages.

Le style tire son nom de la "rocaille", qui est un type de conception artistique, originaire de France, utilisant des formes de coquillages et de coraux.

Le style se caractérise par un mouvement doux et fluide, sans rien de fixe dans un espace homogène, conçu de telle sorte que toutes les parties sont importantes sans point culminant (bien que l'autel principal conserve la position la plus importante).

Les formes classiques sont transfigurées et dissoutes dans la décoration de l'ensemble des bâtiments. Le rococo est considéré comme élégant, raffiné et délicat, avec des couleurs plus pâles que son prédécesseur baroque.

L'intérieur des églises rococo est le point central et les extérieurs sont similaires aux structures baroques. Bien que le style ait été développé en France, les exemples les plus importants d'églises rococo se trouvent en Allemagne.

Style architectural rococo

L'église néoclassique d'après la Révolution

L'architecture néoclassique a cherché à faire revivre les images des bâtiments grecs et romains classiques reflétées dans l'éveil intellectuel des classes moyennes et supérieures en Europe pendant la période que les historiens appellent souvent le siècle des Lumières.

Ce renouveau s'est accompagné d'une architecture orientée vers la symétrie rationnelle et la forme géométrique, en réponse à l'architecture du baroque tardif (rococo), faite de courbes et de motifs élaborés. Les façades imposantes et les colonnes doriques de nombreux bâtiments en sont la preuve.

Elle est souvent associée à l'architecture révolutionnaire. Celle-ci exprime des sentiments similaires avec de nombreuses églises construites dans le style gothique, ainsi que dans les styles byzantins, Renaissance et roman.

Ces deux styles sont un "retour en arrière" à des périodes antérieures, parfois en essayant de reproduire des structures plus anciennes dans un nouvel emplacement, ou simplement en essayant d'honorer le passé.

Il est assez fréquent que les églises construites ces dernières années dans ces styles contiennent un "mélange" de caractéristiques stylistiques, par exemple, une façade à colonnes classiques avec des fenêtres romanes à arc arrondit.

Style néoclassique

Le style moderne de notre époque

L'architecture moderne des églises se caractérise par sa simplicité, ainsi que par son austérité, et utilise dans de nombreux cas l'acier, le verre et le béton armé comme matériaux de construction.

En 1963, les décrets du Concile Vatican II ont encouragé la participation active des fidèles à la célébration de la liturgie, ce que certains architectes ont interprété comme la nécessité de s'éloigner radicalement des plans longitudinaux utilisés dans la plupart des styles classiques d'architecture d'église.

En conséquence, de nombreuses églises, mais pas toutes, construites dans le style moderne, ont un plan centripète et une configuration plus ouverte où l'autel et la célébration centrale sont plus accessibles aux participants.

Ce style permet de nombreux degrés de variation et d'interprétation et peut produire des effets étonnants grâce à des techniques de construction modernes telles que des clochers en béton flamboyant et un éclairage volumineux provenant de murs latéraux presque entièrement en verre.

Voici une image de la Cathédrale de la Résurrection située à Evry. N'hésitez pas à aller visiter le site d'un passionné pour en apprendre plus sur cette étonnante batisse en cliquant sur l'image ci-dessous :

 

L'architecture moderne de la Cathédrale de la Résurrection à Evry

 

Ces églises vous ont donné de l'inspiration ?

 Ces églises et leurs différents styles sont des vraies sources d'inspiration. Leurs courbes, formes et autres particularités sont vraiment inspirantes. Lorsqu'on les visite, en chair en os, ces monuments permettent de se ressourcer. 

De plus, grâce à cet article, vous êtes maintenant capable de reconnaître les principales architectures de nos superbes lieux de culte. Bravo, vous êtes un expert ! 

Si vous voulez remercier le Seigneur d'avoir créé son Église et ces magnifiques bâtiments, nous vous proposons une large gamme de boucles d'oreilles croix que vous pouvez visiter en cliquant sur l'image ci-dessous : 

Boucles d'Oreilles Croix

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.