Comment les Romains sont devenus chrétiens ?

Comment Rome est devenue chrétienne ?

de lecture - mots

 Vous êtes intéressé par la naissance de la capitale des chrétiens ? La ville de Rome vous passionne et vous voulez savoir comment elle est devenue le centre de la foi catholique ? Vous êtes au bon endroit !

Rome est le point névralgique de notre religion. C'est dans cette ville que l'on retrouve l'enclave du Vatican qui abrite le Pape. Il convient donc pour un chrétien qui souhaite se cultiver de savoir comment la religion chrétienne est arrivée jusqu'à la capitale du monde antique.

En 313 après J.-C., l'empereur Constantin a publié l'édit de Milan, qui acceptait le christianisme. Quelques années plus tard, la foi chrétienne devint la religion officielle de l'Empire romain.

Après des heures de recherches, nous sommes capables de vous délivrer un travail synthétique qui vous aidera simplement à comprendre comment la chrétienté a pris une tout autre mesure une fois arrivée à Rome.

Dans cet article, nous verrons :

  • Rome avant la naissance de Jésus
  • L'arrivée des premiers chrétiens à Rome et leur persécution
  • La conversion de Rome et des Romains

Vous saurez absolument tout le nécessaire pour expliquer à votre tour la naissance de la Rome chrétienne.

Ne perdons plus une seule seconde et entrons dans le vif du sujet !

Comment était Rome avant J.-C. et le christianisme ?

La Rome d'aujourd'hui n'est plus le centre d'un grand empire. Elle conserve cependant une importance mondiale, avec plus d'un milliard de personnes qui la considèrent comme le centre de la foi catholique romaine.

Ce n'est pas une coïncidence si la capitale de l'Empire romain est devenue le centre du catholicisme romain ; l'adoption du christianisme par Rome, après des siècles d'indifférence et de persécutions périodiques, a donné à notre foi une portée énorme.

Depuis sa fondation, la Rome antique était une société profondément religieuse et les fonctions religieuses et politiques allaient souvent de pair. Jules César était Pontifex Maximus, le plus haut prêtre, avant d'être élu Consul, la plus haute fonction politique républicaine.

Les Romains vénéraient un grand nombre de dieux, dont certains avaient été empruntés aux Grecs anciens, et leur capitale était remplie de temples où l'on recherchait la faveur de ces divinités par des sacrifices, des rituels et des fêtes.

Jules César a approché le statut de dieu à l'apogée de ses pouvoirs et a été déifié après sa mort. Son successeur Auguste encouragea cette pratique. Et bien que cette apothéose au statut divin se soit produite après la mort, l'empereur est devenu un dieu pour de nombreux Romains, une idée que les chrétiens allaient plus tard trouver très offensante.

À mesure que Rome grandissait, elle rencontrait de nouvelles religions, en tolérait la plupart et en intégrait certaines dans la vie romaine. Cependant, certaines d'entre elles ont été persécutées, généralement en raison de leur nature "non romaine". Le culte de Bacchus, incarnation romaine du dieu grec du vin, a été réprimé en raison de ses prétendues orgies, et les druides celtes ont été pratiquement anéantis par l'armée romaine, apparemment en raison de leurs sacrifices humains.

Les Juifs étaient également persécutés, notamment après la longue et sanglante conquête de la Judée par Rome.

Rome avant la naissance de Jésus et le christianisme

La persécution des premiers chrétiens dans l'Empire Romain

Le christianisme est né dans l'Empire romain. Jésus-Christ a été exécuté par les autorités romaines à Jérusalem, une ville située dans une province romaine.

Ses disciples ont entrepris de répandre la parole de cette nouvelle religion avec un succès remarquable dans les villes surpeuplées de l'Empire.

Les premières persécutions à l'encontre des chrétiens ont probablement été menées selon les caprices des gouverneurs de province, mais il y a eu aussi des violences collectives occasionnelles. Le refus des chrétiens de sacrifier aux dieux romains pouvait être considéré comme une cause de malchance pour une communauté, qui pouvait demander une action officielle.

La première grande persécution - et la plus célèbre - est l'œuvre de l'empereur Néron. Ce dernier était déjà impopulaire au moment du grand incendie de Rome en 64. Les rumeurs selon lesquelles l'empereur lui-même était à l'origine de l'incendie ayant circulé, Néron a choisi un bouc émissaire commode et de nombreux chrétiens ont été arrêtés et exécutés.

Il a fallu attendre le règne de l'empereur Dèce, en 250, pour que les chrétiens soient à nouveau sanctionnés officiellement dans tout l'Empire. Dèce a ordonné à chaque habitant de l'Empire de faire un sacrifice devant les fonctionnaires romains. L'édit n'avait peut-être pas d'intention spécifiquement anti-chrétienne, mais de nombreux chrétiens ont refusé de se soumettre au rituel et ont été torturés et tués en conséquence. La loi a été abrogée en 261 après Jésus-Christ.

Dioclétien, l'empereur qui instaura la tétrarchie, a institué des persécutions similaires dans une série d'édits à partir de 303 ap. J.-C., édits qui ont été appliqués dans l'Empire d'Orient avec un enthousiasme particulier.

Le Martyr de Saint-Pierre, premier pape

Comment les Romains sont devenus chrétiens ?

L'apparente "conversion" au christianisme de Constantin Ier, successeur immédiat de Dioclétien dans l'Empire d'Occident, est considérée comme le grand tournant du christianisme dans l'Empire.

La persécution avait pris fin avant la vision miraculeuse rapportée de Constantin et l'adoption de la croix lors de la bataille du pont Milvius en 312 après J.-C. Il a cependant promulgué l'édit de Milan en 313, accordant aux chrétiens et aux Romains de toutes confessions "la liberté de suivre le mode de religion qui leur paraissait le meilleur".

Les chrétiens étaient autorisés à prendre part à la vie civique romaine et la nouvelle capitale orientale de Constantin, Constantinople, abritait des églises chrétiennes aux côtés des temples païens.

Saint Pierre a été tué lors de la persécution des chrétiens par Néron à la suite du grand incendie de 64 après J.-C., mais en 319 après J.-C., l'empereur Constantin construisait sur sa tombe l'église qui allait devenir la basilique Saint-Pierre.

L'étendue de la conversion de Constantin n'est toujours pas claire. Il a donné de l'argent et des terres aux chrétiens et a lui-même fondé des églises, mais il a également soutenu d'autres religions. Il a écrit aux chrétiens pour leur dire qu'il devait son succès à leur foi, mais il est resté Pontifex Maximus jusqu'à sa mort. Son baptême sur son lit de mort par le pape Sylvestre n'est relaté par les auteurs chrétiens que longtemps après l'événement.

Après Constantin, les empereurs ont toléré ou adopté le christianisme, dont la popularité n'a cessé de croître jusqu'à ce que, en 380, l'empereur Théodose Ier en fasse la religion officielle de l'Empire romain.

L'édit de Thessalonique de Théodose a été conçu comme le dernier mot sur les controverses au sein de l'Église primitive. Avec ses co-dirigeants Gratien et Valentinien II, il a gravé dans le marbre l'idée d'une Sainte Trinité égale composée du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Basilique Saint Pierre au Vatican de Rome

Vous savez l'essentiel sur la conversion de la capitale de l'Église Catholique

Vous savez dorénavant comment est née la capitale chrétienne : Rome !

De nos jours, elle reste le point central de notre foi, car elle abrite le Vatican où vit le Très Saint Père. La ville est toujours un manifeste de la foi chrétienne avec ses églises à perte de vue. Lieu de pèlerinage important, chaque chrétien qui le peut devrait s'y rendre pour prier et méditer !

Nous espérons que cet article de blog vous aura apporté tout ce dont vous aviez besoin sur ce passionnant sujet. N'hésitez pas à lire nos autres articles tous aussi intéressants les uns que les autres !

Si vous souhaitez nous aider concrètement à continuer notre blog, vous pouvez vous rendre sur notre boutique en découvrant par exemple notre collection de pendentifs en forme de croix en cliquant sur l'image ci-dessous :

 

Pendentif Croix Chrétienne de Bijoux Chrétiens

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.